EMISSION DES MATÉRIAUX (COV, ODEURS)

EMISSION DES MATÉRIAUX (COV, ODEURS)

Produits de la construction, mobiliers, …

Chaque individu passe en moyenne 22 heures sur 24 en espace clos ou semi-clos : logements, lieux de travail, écoles… Les matériaux que l’on retrouve dans ces espaces (revêtements des murs, plafonds, sols, portes, fenêtres,…), émettent des vapeurs organiques et des odeurs qui peuvent impacter la qualité de l’air et représenter un danger pour la santé de chacun.
Ainsi, pour tout fabricant, constructeur ou maître d’ouvrage, il est nécessaire de qualifier, quantifier et réduire les émissions de Composés Organiques Volatils (COV) et les odeurs de ces produits ou matériaux.


Analyse et étiquetage sanitaire des produits de la construction et de décoration

Tous les produits de construction ou de décoration concernés par le décret N° 2011-321 du 23 mars 2011, doivent être étiquetés selon leur degré de pollution dans l’air : A+ , A, B ou C pour les produits des moins émissifs au plus émissifs. Ces analyses sont réalisées en respect des exigences pour le marquage CE des produits de la construction.

Bureau Veritas Laboratoires réalise les analyses réglementaires selon la série de normes ISO 16000

  • Mise en chambre d’émissions pendant 3 jours ou 28 jours
  • Analyse des teneurs en COV, aldéhydes (formaldéhyde)
  • Edition du rapport d’analyses avec la classe à apposer sur l’étiquette et les résultats d’analyses (teneurs mesurées en COV, COV Totaux et aldéhydes)

D’autres analyses sont réalisées sur les produits de la construction selon d’autres protocoles (ANSES, Ex AFFSET) ou réglementations (AgBB, EMICODE, M1, GUT, CRI).

Bureau Veritas Laboratoires assiste les fabricants et distributeurs depuis leur phase de développement jusqu’à la mise sur le marché de leur produit :

  • En phase de développement, identification complète des molécules émises pour adapter les procédés ou anticiper la classe d’étiquetage
  • Comparaison de plusieurs produits relativement similaires pour optimiser le nombre et le coût des analyses (microchambres)
  • En phase de commercialisation, analyse réglementaire et transmission des classes d’étiquetage COV

Analyse des substances Cancérigène Mutagène Reprotoxique (CMR)

Tous les matériaux de construction ne doivent pas émettre plus de 1 µg / m3 de CMR dans l’air. Sont concernés le trichloréthylène, le benzène, le DEHP (Di(2-ethylhexyl) phtalate) et le DBP (Dibutyl phtalate).
Bureau Veritas Laboratoires réalise les analyses et indique les teneurs des CMR mesurées dans les produits.


Analyses « volontaires » des émissions des mobiliers et produits de consommation

Les axes de développement de la réglementation sur d’autres produits de consommation courante ont déjà été promulgués dans le plan national de la qualité de l’air intérieur (juin 2013) : un étiquetage réglementaire devrait être apposé sur

  • les mobiliers (notamment pour enfants),
  • les bougies et produits désodorisants
  • les produits ménagers

Bureau Veritas Laboratoires aide les fabricants ou distributeurs pour anticiper l’évolution de ces réglementations, pour communiquer sur la qualité de leur produits et anticiper des contrôles éventuels des autorités (retrait du marché par l’application du principe de précaution).

Les conséquences des réglementations et des labels de construction

D’autre part, les réglementations sur la qualité de l’air intérieur dans les ERP, ou des labels de construction imposent de plus en plus aux fabricants ou distributeurs de prouver l’impact de leurs produits sur la qualité de l’air.


Bureau Veritas Laboratoires réalise des analyses « à façon » en tenant compte des réglementations actuelles et des axes de développement prévus pour :

  • les mobiliers et jeux pour les crèches, les écoles ou les hôpitaux
  • les matériels électriques et électroniques
  • les équipements électroménagers et de santé
  • les matériaux en bois, contreplaqué, contrecollé, panneaux MDF
  • les produits de construction / décoration non concernés par la réglementation
  • les articles de grande distribution