EXPERTISE D’AVARIES, ANALYSE DE DÉFAILLANCE

EXPERTISE D’AVARIES, ANALYSE DE DÉFAILLANCE

Datation de fissures

Pour s’assurer de la sécurité des systèmes, il faut maîtriser l’endommagement progressif des équipements, composants et pièces critiques. La datation de fissures est une méthode pour déterminer pourquoi une fissure s’est amorcée, quand elle s’est initiée, et à quelle « vitesse » elle s’est propagée en fonction des cycles d’utilisation.

Elle permet à l’industriel, utilisateur final (End User), ou un fournisseur RSP (Risk Share Partner) :
  • d’optimiser le design d’une pièce ou d’un élément
  • de définir un programme d’inspection
  • d’avoir des données de base pour les programmes de maintenance (Ex MRO)
  • de s’assurer de l’intégrité et de la sécurité d’une pièce dans le temps
Cette méthode a été développée pour l’aéronautique, mais s’applique à de nombreux domaines pour lesquels la sécurité est une priorité.
Elle consiste à examiner le faciès de fissuration du matériau, identifier l’amorce de la fissuration (défaut naturel ou artificiel), identifier et parcourir la direction de propagation de la fissure, et compter le nombre de cycles d’utilisation observables le long de cette fissure. La compilation de ces données permet d’établir la courbe de propagation de fissure et d’estimer la date de son apparition.
Cette analyse nécessite un savoir-faire très précis, et une forte interaction entre le laboratoire et l’industriel, le bureau d’études ou centre d’essais.

Moyens

Les laboratoires sont équipés de :
  • MEB-FEG (Microscope Electronique à Balayage Field Emission Gun) avec une très grande chambre d’observation (max. 380 x 380 x 380 mm)
  • Microscope optique avec imagerie automatisée (reconstitution d’images 2D et 3D)
  • Moyens mécaniques pour ouverture des fissures
  • Contrôles non destructifs en complément par le réseau Bureau Veritas

La confidentialité, une valeur fondamentale du code d’éthique de Bureau Veritas

Les informations ou données transmises, ainsi que le contenu du rapport d’expertise sont confidentiels, et ne sont jamais transmis à un tiers sans accord préalable écrit du client concerné. Un accord de confidentialité particulier peut être signé pour maîtriser l’accès à certaines données sensibles par exemple.